Le concours d’infirmier militaire (EPPA)

Environ 3500 candidats, d’âges compris entre 17 (âge mini) et 23 ans (âge maxi), se présentent tous les ans au concours infirmier militaire. Entre 80 et 90 élèves sous-officiers, dont 65% de filles, sont sélectionnés chaque année pour intégrer l’EPPA.

Les épreuves au concours d’entrée à l’EPPA

Les épreuves de sélection des concours du concours d’infirmier militaire se composent de deux épreuves écrites d’admissibilité, d’une épreuve orale d’admission et d’une épreuve sportive qui compte également pour l’admission.

  • Première épreuve écrite d’admissibilité : à partir d’un texte traitant d’une question d’ordre sanitaire et sociale, il s’agit de produire une rédaction et de répondre à des questions ; 2 heures, notée sur 20, coefficient 5
  • Deuxième épreuve d’admissibilité : mathématiques ; 1 heure, notée sur 20, coefficient 4
  • Une épreuve orale d’admission qui prend la forme d’un entretien face à un jury composé de quatre membres ; 30 minutes, notée sur 20, coefficient 9
  • Des épreuves sportives, au nombre de trois : une course à pied, un parcours de coordination motrice, des tractions

Particularités des épreuves de l’EPPA

 

Le candidat au concours d’infirmier militaire (EPPA) doit se souvenir que :

  • Une note au moins égale à 8 sur 20 à chacune des deux épreuves écrites et un total de 90 sur 180 sur ces deux épreuves sont les conditions requises pour être admissible.
  • L’admission est conditionnée par l’obtention d’une note au moins égale à 10 à l’entretien.

Les épreuves sportives ont vocation à :

  • S’assurer que les candidats sont dans une condition physique suffisante pour suivre la formation militaire
  • S’assurer de la motivation du candidat à suivre une préparation physique
  • S’assurer que le candidat a pleinement conscience que l’exercice du sport est une composante essentielle de la condition militaire